Mercredi 3 avril 3 03 /04 /Avr 07:00

Alors, avec quoi on se régale aujourd'hui ?

 

Pourquoi pas des sablés au chocolat ! Des petits gâteaux faciles à faire avec les enfants !

IMG_4787.JPG

 

 

Ce qu'il nous faut :

- 200g de chocolat,

- 320g de farine,

- 80g de beurre,

- 120g de sucre,

- 2 oeufs

 

 

 

 

Aller ! Aux fourneaux !

 

- Préchauffer le four th. 7 (200°).

 

- Faire fondre le chocolat. Ajouter le beurre et le sucre, mélanger. Ajouter la farine et les oeufs. Mélanger avec les mains et former une boule de pâte. Placer-la au frigo pour 30 minutes.

 

- Fariner le plan de travail, étaler la pâte. Découper avec un emporte-pièce. Déposer-les sur la plaque du four recouverte de papier sulfurisé. Faire cuire 8 minutes. Laisser refroidir.

 

- Déguster !

 

 

 

IMG_4786.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est ma petite participation aux Mercredis Gourmands d'AnneLaure

Rendez-vous avec moi
        
Laissez un p'tit mot ! - Voir les 4 p'tits mots !
Par Anita - Publié dans : Mes P'tites Recettes - Communauté : Soyons Gourmands
Jeudi 28 mars 4 28 /03 /Mars 08:00

Comment font-elles toutes ces femmes qu'on voit à la télé, sur les pages glacées des magazines ? Comment font-elles pour être aussi belles et l'assumer avec autant de facilité ? Vraiment je me le demande.

 

Longtemps, j'aurais aimé être aussi belle. Maintenant je les regarde, mais je ne les envie plus !

 

 

Longtemps, je me suis sentie trop ça, ou pas assez çi. Même après l'adolescence, jamais vraiment contente de l'image que me renvoyait le miroir. Jamais assez belle. Pas assez grande, trop grosse. Toujours un peu complexée, ne réussisant pas à me mettre en valeur, enfin, le pensant. Alors, je n'ai pas pris l'habitude de prendre soin de moi, pas pris le temps non plus. Et puis, on ne m'a pas appris non plus.

 

  Bonnard Femme à sa toilette 

     

 

 

 

Aujourd'hui, je crois avoir compris que pour être belle, il fallait se trouver belle soi-même.

A 37 ans, après 3 grossesses, j'essaie d'assumer mes petits superflus par ici, ou ce que je trouve trop petits ou trop gros par là.

 

Et pour ça, je n'hésite pas. Je fais attention à la façon dont je m'habille. Oh pas de panique, je reste moi-même, je n'ai jamais été une férue de mode, honte sur moi, je reste dans un style confortable et casual. Mais, je regarde davantage, je fais les boutiques pour moi, après avoir consacré de longues séances de shopping à garnir la garde-robe de mes enfants.

 

 

 

 

Aussi, je prends plus de temps à m'occuper de moi, de mon corps : je fais des masques, des gommages, je prends  plaisir à mettre des crèmes, à mettre du parfum. Je crois que je n'ai jamais acheté autant de crèmes qu'en ce moment ! Autant dire que je découvre un monde...J'adore aussi ces moments parce-que mon homme aime me regarder me faire belle et je me sens belle dans son regard.

 

 

 

A force de prendre soin de moi, de mon corps, je finis par l'accepter, et même par le trouver beau, par me trouver belle. Attention, c'est un cheminement, et je ne crois pas encore en être arriver à la fin. Mais petit à petit, j'avance.

 

 

 

 

C’est ma participation au « Défi du Jeudi » de Sysyinthecity et de MaCyMa, dont le thème est "la beauté".

 

 

Laissez un p'tit mot ! - Voir les 2 p'tits mots !
Par Anita - Publié dans : Mes P'tites Histoires - Communauté : Femmes d'aujourd'hui
Mercredi 27 mars 3 27 /03 /Mars 07:00

Voilà une recette de cake au thon léger. A déguster avec une salade verte, ou alors en mini-tranchette pour un apéro.

Moi, j'adore ! Lorsque j'amène mon repas au travail, j'en prends de bonne tranche, accompagnée de haricots verts et tomates et une petite salade, ça me fait un bon déjeuner.

 

Bon revenons à nos moutons !

 IMG 4811

 

Ce qu'il nous faut :  

 

- 300g de thon en conserve au naturel,

- 100g de farine,

- 1 sachet de levure,

- 2 oeufs,

- 10 cl de lait,

- 1 càs d'huile,

- 50g de gruyère râpé,

- sel et poivre.

 

 

 

 

 

Aller, aux fourneaux !

 

Préchauffer le four à 200°.

 

Emietter le thon, et réserver-le.

 

Dans un saladier, mélanger la farine, la levure, les oeufs et ajouter peu à peu le lait et l'huile. Ajouter le thon et le gruyère. Saler et poivrer.

 

Verser la préparation dans un moule à cake, et enfourner pour 40 minutes.

 

Déguster à votre convenance !

 

 

 

 

 

C'est ma petite participation aux Mercredis Gourmands d'AnneLaure

Rendez-vous avec moi
        
Laissez un p'tit mot ! - Voir les 1 p'tits mots !
Par Anita - Publié dans : Mes P'tites Recettes - Communauté : Soyons Gourmands
Vendredi 22 mars 5 22 /03 /Mars 14:08

Aujourd'hui, il y a un soleil magnifique, et il fait doux. 

 

C'est le début des vacances de Pâques, ce soir les enfants seront libres. Bientôt, nous partirons retrouver la famille, faire la connaissance de mon petit neveu, né au mois de novembre. Nous irons ensuite passer quelques jours en terres bretonnes faire le plein d'embrins.

 

IMG 4824

 

 

 

Avant cela, Mister D. est parti au bateau bleu avec les enfants, passer la nuit; ils rentrent demain. Une petite nuit toute seule jusqu'à demain matin...

Quand je suis rentrée du travail, il y avait ce petit mot sur la table. C'est sûrement Miss J. qui l' a écrit, je reconnais son écriture. Je l'imagine en train d'écrire, penchée sur la feuille, avec son frère, les mains remplis de légos ou playmobils, et sa soeur disant qu'elle veut écrire aussi, en train de se bousculer à son côté, pour être au plus prêt et être celui qui voit le mieux. C'est bon de savoir qu'ils ont pensé à moi en partant.

 

 

 

 

 

 

 

Maintenant, je suis seule dans ce grand appartement silencieux. C'est tellement inhabituel, presque étrange. J'ai pas mal de petites choses à faire, le linge, les bagages, ranger avant de partir, régler quelques papiers...

Pourtant, je pense à Little M. hier, en rentrant de l'école, il a ramené son travail de catalan sur Pâques, et m'a récité son poème en catalan. Un truc que j'ai vaguement compris, une histoire de pollet (poussin en catalan) et gallina (poule, bien sûr). Quand même, il me récite des poèmes en catalan ! Petite fierté de maman poule.

 

IMG_4827.JPG     IMG_4828.JPG

 

 

Il en profite pour me rappeler qu'il y avait eu des oeufs l'année dernière. Mais, qui les avait mis ? Je lui raconte les cloches, et tout ça.

Je vois son petit oeil malicieux s'éclairer. Il me dit qu'il croit que c'est plutôt une "personne" qui les met. Je m'effondre au fond de moi même : ça y est, on lui a tout dit à l'école, le Père-Noël, les cloches, et peut-être même la petite souris. Je lui demande qui, quelle personne. Il me répond qu'il ne sait pas. Alors, je lui dis que non, les cloches sont comme le Père-Noël, un peu magiques, elles arrivent à faire des choses que nous ne pouvons pas. Il est d'accord, si c'est magique, c'est différent...

 

Comme j'aime sa naïveté ! Cette explication très simple et très maternelle lui a suffit. Mais pour combien de temps encore ?

Laissez un p'tit mot ! - Voir les 5 p'tits mots !
Par Anita - Publié dans : Mes P'tites Histoires - Communauté : Petits bonheurs
Jeudi 21 mars 4 21 /03 /Mars 07:00

 

 

Les années, le temps qui passe, la plupart du temps, je n’y pense pas. Pas le temps !!

 

Et pourtant, les années, pendant longtemps, je les ai vues passer au moment de mon anniversaire. Qu’est-ce que je déteste ce moment !! Ce n’est pas le rituel du gâteau et des cadeaux qui me pèse. Non, ça j’aime bien. Recevoir les cadeaux, savoir que ceux à qui je pense pensent à moi, c’est agréable.

 

clo111-1-.jpg

 

 

Non, c’est juste l’idée de tout ce temps passé et qui ne reviendra pas ; l’idée de la vieillesse, de ma vieillesse…Je ne peux pas me leurrer, ce n’est pas avec les années qui passent que je vais redevenir une jeunette. Pour le moment, j’ai du mal à m’imaginer, à me projeter en petite vieille. Et pourtant, j’aime tant dire à mes enfants : « Dans quelques années, quand je serais vieille, tu seras toujours mon bébé » ou « Dans quelques années, quand je serais vieille, je verrais tes enfants ». Mais, à chaque anniversaire, c’est comme un réveil qui sonnerait rien que pour me rappeler méchamment de ne pas oublier que les années s’envolent, et au passage me faire verser une petite larme.

 

Aujourd’hui, je mesure aussi ces années qui passent avec mes enfants qui grandissent. Des étapes de leur vie à eux, qui sont marqueurs de mon temps.

Quand Miss J. est rentrée en 6ème, waouh, je me suis dis, là, ses années de petites filles sont passées.

Quand je vois Miss M. qui s’occupe de son petit frère avec responsabilité, je me dis, waouh, ma fille qui grandit, et moi qui vieillie…

Quand je vois Little M. écrire son prénom en attaché, et je me dis, waouh, dans une année ou deux, il saura lire.

 

Et bien, toutes ces dernières années, en compagnie de Mister D. et de notre petita familia, je ne les ai pas vues passer. Et j’en veux encore, et même si elles me rendent un peu plus plus vieille, et bien oui, j’en veux encore.

 

 

 

C’est ma participation au « Défi du Jeudi » de Sysyinthecity et de MaCyMa, dont le thème est "les années".

 21-03-13-défidujeudi-années

 

 

Laissez un p'tit mot ! - Voir les 4 p'tits mots !
Par Anita - Publié dans : Mes P'tites Histoires - Communauté : Femmes d'aujourd'hui

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Juillet 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>

facebook

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés